Le lapin de Noël – Hervé Thiry-Duval

Une histoire de Noël au mois de mai, cela peut surprendre, mais plus que la saison ce qui compte avant tout est le temps de la découverte.

le-lapin-de-noel

 

Le lapin de Noël, comme l’indique son nom, ne sort que le matin de Noël pour distribuer aux enfants des crottes en chocolat préparées par ses soins après une année passée à s’entraîner et améliorer sans cesse sa recette. Malheureusement, les jouets en plastique sont une concurrence bien rude. Heureusement les « petites mémés », elles, raffolent du chocolat…

Voilà une petite histoire de Noël bien sympathique. C’est à la fois tendre et drôle. Pour une fois le Père Noël n’est pas le héros et les enfants ne sont pas non plus au centre de l’histoire. Après tout, on l’oublie un peu, mais Noël c’est aussi pour les mamies ! Le message de cet album est très positif : même les personnes seules, isolées, trouvent à Noël un peu de solidarité et de joie.

Je remercie chaleureusement les éditions Le Jardin des Mots qui m’ont offert, tiré de leur catalogue, le titre de mon choix. J’ai ainsi pu découvrir une maison d’édition qui propose des titres de qualité, sortant des standards commerciaux.

Chaque livre proposé semble précisément choisi pour son originalité et ce qu’il peut apporter à l’éveil culturel des enfants mais aussi des adultes. Une large place est faite au conte ainsi qu’à la littérature et la musique étrangères pour rêver et s’évader.

Le Jardin des Mots est une maison d’édition mais également une librairie en ligne et permet ainsi de commander directement ses ouvrages.

 

Yasuke – Frédéric Marais

« Récit inspiré de la vie de Kuru-san Yasuke, un homme et une légende, né en Afrique en 1530 et disparu au Japon en 1582. »

9782369020417_1_75
©Les Fourmis rouges, 2015

Dans ce très bel album aux grands aplats de vert, ocre et noir, Frédéric Marais revient avec sobriété sur l’histoire de Yasuke le premier samouraï d’origine étrangère, africaine en l’occurrence.

Yasuke est né au pied du Kilimandjaro et est arrivé au Japon vraisemblablement en 1579. Formé au combat, il a été nommé au rang de samouraï et a défendu jusqu’à sa mort le seigneur Oda Nobunaga

Son histoire nous est contée par des phrases courtes au passé simple, ce temps tellement beau en narration.

Un album jeunesse coup de coeur pour moi !

coeur copie

 

 

Anthony Browne

Anthony Browne est l’un des premiers auteurs auquel j’ai consacré un billet sur ce blog avec A calicochon.

La littérature jeunesse étant à l’honneur aujourd’hui à l’initiative de Sophie, j’ai choisi de vous faire de nouveau part de mon engouement pour cet auteur incontournable…

browne

 

Anthony Browne est un auteur anglais né en 1946. Il a publié son premier album en 1976 : « Through the magic mirror ». Il publie encore aujourd’hui mais continue de réaliser et de vendre des cartes de voeux pour pouvoir se permettre de n’éditer que les livres qu’il trouve importants… Il en a quand même édité environ une quarantaine jusqu’à aujourd’hui !

Je ne présenterai ici que mes préférés.

 

 

 

billy

Billy se bile (2006)

Billy est un petit garçon inquiet. Il se bile pour tout jusqu’à ne plus pouvoir dormir. Il en parle un jour à sa mamie qui lui offre une solution : une poupée-souci à laquelle Billy pourra confier ses inquiétudes et ainsi s’en décharger pour retrouver un peu de sérénité. Oui mais très vite Billy se bile pour sa poupée… Heureusement, maintenant il sait quoi faire.

foret

Dans la forêt profonde (2004)

Une nuit le narrateur de cet album est réveillé par un bruit épouvantable. Quand il se lève le lendemain matin son papa n’est pas là et sa maman ne sait pas lui expliquer cette absence. Plus tard, elle l’enverra avec un gâteau chez sa mamie en lui recommandant bien de passer par la route et non par la forêt. Le clin d’oeil au « Petit Chaperon Rouge » est évident mais ce sont bien d’autres personnages de contes que le petit garçon va rencontrer… Voilà un album très agréable à lire avec des enfants déjà assez grands pour connaître leurs classiques. En général ils sèchent toujours sur le même conte…

Hansel et Gretel (2009) et Une autre histoire (2009)

Deux célèbres contes revisités par l’auteur.

cvt_Et-si-jamais_547

Et si jamais… ? (2013)

Joe est très inquiet. Pour la première fois, il doit aller à une fête d’anniversaire, mais il a perdu son carton d’invitation. Il a peur de ne pas retrouver la maison de son copain, de s’ennuyer et d’être timide… Le lecteur est sur le chemin de la fête avec Joe et sa maman. En passant devant chaque maison de la rue les fenêtres révèlent ce qui se cache derrière les murs et permettent au lecteur de redécouvrir tout ce qui fait la spécificité de l’univers d’Anthony Browne.

***

 

Je n’ai présenté ici que mes albums favoris de l’auteur qui est surtout connu pour avoir donné vie à Marcel :

portrait-de-marcel1

 

L’univers d’Anthony Browne est très riche mais il ne plaît pas à tout le monde : par exemple il met mal à l’aise l’une de mes collègues.

Je préfère largement cela aux produits commerciaux parfois proposés aux enfants et qui présentent tout ce qu’il faut pour être achetés en masse…

 

Les naufragés de Gavrinis

gavrinis

Comme son titre l’indique, ce roman d’aventures pour enfant se déroule sur l’île de Gavrinis, dans le Golfe du Morbihan.

Maël, Youna et Loïc sont trois amis. Un jour d’automne, ils décident d’aller observer une épave de bateau qu’ils ont pourtant déjà souvent vue dans le Golfe. On dit de cette épave qu’elle était l’embarcation de deux frères qui ont disparu en mer. Seul leur bateau a été retrouvé. Sur sa coque, une carte est gravée : elle représente l’ilôt d’Er Lannic, situé à 500 mètres de Gavrinis.

Les trois compères décident de s’y rendre. Ce qui devait n’être qu’une petite balade va se transformer en véritable aventure et révéler à Maël, Youna et Loïc leur talent caché…

Suite à cette aventure que je ne veux pas spoiler, ils décident de former un club destiné à aider les fantômes qui errent sans parvenir à trouver l’au-delà.

« Les naufragés de Gavrinis » est le 1er tome d’une série d’aventures des trois copains bretons. L’histoire est plutôt bien ficelée, et peut tenir ses jeunes lecteurs en haleine. J’ai parfois regretté le manque de naturel dans l’expression des enfants. On sent un peu trop la plume de l’adulte derrière leurs propos. J’ai même été surprise par le brutal passage du tutoiement au vouvoiement…

Quant aux illustrations, je ne les aime pas du tout. Elles sont pourtant réalisées par Hugues Mahoas, qui a participé à la série « Les Zinzins de l’Espace ».

Malgré tout, cette série des « Ar Bed All, le Club de l’Au-delà » est assez réussie et j’apprécie son contenu original, un peu loin des grands standards commerciaux pour la jeunesse. Je n’hésiterai pas à conseiller ce roman à de jeunes lecteurs de 7-8 ans. Mais je crois que le meilleur verdict sera le leur !

 

Et puis c’est le printemps

printemps

Alors que dehors tout est gris métallique, que le vent chasse la pluie mais que l’orage menace malgré tout, j’ai envie de vous faire part de mon coup de coeur pour cet album écrit par Julie Fogliano et illustré avec beaucoup de talent et de délicatesse par Erin E. Stead.

Un petit garçon sème des graines dans son jardin. Il attend, il attend, il attend… Le brun de l’automne domine sur plusieurs pages, puis le lecteur s’émerveille avec le petit garçon de voir du vert bien frais apparaître. Le printemps finit par arriver et les couleurs changent…

Voilà un bel album, doux comme un cocon. Les dessins d’Erin E. Stead sont fins, élégants. Sur chaque page sont semés de petits éléments qu’il faut prendre le temps de repérer : les petits animaux qui patientent avec le garçon, les expressions de son chien qui est décidément un fidèle compagnon…

Je vous recommande vivement cet album qui est un régal pour les yeux des enfants et des adultes !

Et si vous avez encore besoin d’être convaincus, je vous invite à découvrir le travail d’Erin E. Stead sur son blog :

http://erinstead.com/

 

 

Ça détend !

tarte feesC’est l’histoire d’un papa crapaud qui, pour faire manger son petit garçon, tente de faire passer une tarte aux limaces pour une tarte aux fées. Il va malheureusement rapidement constater qu’il n’est pas le seul à recourir à cette méthode…

J’ai eu un coup de coeur pour cet album ! Tout en lui me plaît : le dessin de Kris Di Giacomo et l’histoire de Mickaël Escoffier. L’humour est présent tant dans les illustrations que dans le texte. Les auteurs ont su retracer avec brillo l’un de ces moments où les adultes se sentent bien dépourvus face aux enfants.

J’avais déjà beaucoup aimé « Mon papa il est grand il est fort mais… » illustré par Kris Di Giacomo, un album à l’humour reposant uniquement sur le décalage.

« La tarte aux fées » est album que je conseille de lire avec des enfants qui savent déjà lire et qui comprennent l’humour et les sous-entendus. Mais je le conseille également aux adultes qui ont envie de se muscler rapidement les zygomatiques…

Qui a dit que les dictionnaires ne servaient plus ?

gibertEn préparant pour la médiathèque dans laquelle je travaille une animation sur la langue française (cf. Semaine de la Francophonie, mais nous sommes en retard…), j’ai lu « Le Petit Gibert illustré ». J’ai lu tout le dictionnaire !

Mais il s’agit bien-sûr d’une parodie de notre bon vieux Larousse…Tout un dico basé sur des définitions amusantes !

ex : Film n.m. Avant les films se terminaient par le mot « fin ». Ce n’est plus le cas maintenant (à croire que les spectateurs sont plus intelligents).

ou : Heure n.f. Si minuit est bien le milieu de la nuit, 1 heure du matin ne signifie pas qu’on est le matin.

Lisez une de ces définitions et essayez de trouver le mot qui lui correspond…Pas si facile !

 

Le Petit Gibert illustré. Albin Michel jeunesse, 2010.

 

Ce livre me fait penser à :

Honte sur moi…!

grigrigredin Je viens de réaliser que j’aurais dû publier depuis bien longtemps un billet sur mon conte préféré : « Grigrigredinmenufretin » des Frères Grimm !

D’où mon pseudo qui figure dans l’adresse de mon site, comme vous l’avez peut-être remarqué…

Il était une fois un meunier qui avait une fille, très belle. Pour plaire au roi il mentit en prétendant que sa fille avait le don de transformer la paille en or. Celui-ci la mit donc au défi… Heureusement, un petit homme l’aida, non sans lui avoir demandé au préalable : « Si je file cette paille à ta place, que me donneras-tu ? »… Mais le roi voulait toujours plus d’or, et le petit homme aussi en voulait toujours plus, jusqu’à demander à la jeune fille de lui donner son premier enfant quand celui-ci viendrait à naître…

« Grigrigredinmenufretin » est un conte on ne peut plus traditionnel : on y retrouve donc un vilain personnage, qui revient hanter le héros quand celui-ci a finalement atteint la paix et la félicité après avoir surmonté plusieurs épreuves…

J’ai longtemps (et c’est peu de le dire) cherché ce conte qui vient tout juste d’être  réédité (en petit format chez Flammarion/Père Castor). D’autant plus que je tenais à avoir la version illustrée par Paul Zelinsky et parue chez Gautier-Langereau. Finalement, mon compagnon l’a trouvée et m’a fait une belle surprise en me l’offrant !

Les illustrations de Zelinsky sont magnifiques et servent parfaitement ce conte. Chaque page est comme un tableau de maître italien…

Vous aurez sûrement du mal à le trouver…Peut-être dans votre bibliothèque municipale ? (encore que…je travaille moi-même dans une médiathèque et nous ne l’avons pas dans cette édition…).

C’est comme dans le conte, il faut surmonter les épreuves pour goûter au plaisir de le lire…

Grigrigredinmenufretin. Les Frères Grimm. Gautier-Languereau.

Ce conte me fait penser à : 

les trois fileuses
Conte « Les trois fileuses » de Sylvie Delom

Un petit âne comme vous et moi

 

 

J’ai déjà parlé de Paul dans un précédent billet. Mais il ne détrône pas Ariol dans mon coeur de lectrice…

J’ai craqué pour ce petit âne dès ma première lecture de ses aventures. 8 tomes plus tard, je suis toujours aussi fan ! Je n’exagère rien en écrivant qu’Ariol est mon personnage de BD préféré.ariol copie

Ariol est un ânon « comme vous et moi ». Il vit dans un monde peuplé d’animaux, mais aux caractéristiques tellement humaines ! A chaque fois, je retrouve en lui des enfants que je connais … Ariol déborde d’énergie, il vit entouré de ses copains (mais aussi des camarades de classe qu’il aime moins) et de sa famille : son père et sa mère qui font preuve d’une patience à toute épreuve, ses grands-parents qui débordent d’amour pour lui…

Bien sûr, mon regard d’adulte me permet bien souvent de deviner ce que nous réserve le personnage, mais ça reste toujours très drôle, malgré tout.

 

Ariol. Emmanuel Guibert. 8 tomes actuellement.

C’est l’histoire d’oeuvres d’art…

art

La Joconde de Léonard de Vinci est-elle plus grande ou plus petite que la sérigraphie d’Andy Warhol représentant Jackie Kennedy ?…*

Et bien on peut le savoir en parcourant « L’échelle de l’art », un documentaire réalisé à l’intention des enfants mais tellement pertinent, même pour les adultes !

Peintures et sculptures se confrontent pour nous aider à les situer sur une échelle de grandeur.

Mais attention, il s’agit de comparer les oeuvres par leur taille uniquement… Ici, point d’échelle de valeur.

Comme toujours, les éditions Palette proposent ici un ouvrage didactique pour initier dans le plaisir les (jeunes) lecteurs à l’art.

 

L’échelle de l’art. Palette. 2007.

* Et bien c’est Jackie la plus grande…