Au revoir là-haut – Pierre Lemaitre

lemaitre
©Albin Michel, 2013

Je viens de terminer « Au revoir là-haut » de Pierre Lemaitre, Prix Goncourt 2013, et je suis conquise ! J’ai tout aimé dans ce roman et ne me suis pas vue tourner ses 566 pages…

1918. La guerre est terminée. L’armistice signé. Le soldat Albert Maillard et son camarade Edouard Péricourt, qui lui a sauvé la vie, sont démobilisés. Edouard a eu la moitié inférieure du visage emportée par un éclat d’obus. Albert reste à ses côtés, le soigne et le prend sous son aile à la sortie de l’hôpital. Ils vivent dans la précarité la plus totale jusqu’à ce qu’Edouard, qui était avant la guerre étudiant en arts, monte une escroquerie : ils vont dessiner des monuments aux morts qu’ils vendront aux mairies sur catalogue avant de s’enfuir avec l’argent sans jamais avoir livré aucun monument.

Le capitaine Henri d’Aulnay-Pradelle dirigeait pendant le conflit le bataillon d’Albert et Edouard. Lui aussi va tirer profit de l’après-guerre : sa société exhume les soldats enterrés sur les champs de batailles afin de leur offrir une vraie sépulture sur laquelle les familles pourront se recueillir. Avec les fonds de l’Etat il va s’enrichir en enterrant à la va-vite de nombreux soldats dans des cercueils trop petits et sans réellement s’interroger sur leur véritable identité.

Je ne voudrais pas dévoiler toute l’intrigue brillamment ficelée par Pierre Lemaitre : bien d’autres personnages font vivre l’histoire et leurs destins sont tous liés les uns aux autres sans qu’ils en aient connaissance.

Ce roman est très bien écrit. Pierre Lemaitre n’est pas tendre avec ses personnages et il recourt souvent à l’humour pour souligner leurs travers. Ses jeux de mots sont fins et percutants. Ainsi, décrit-il Madeleine qui est riche mais pas vraiment belle et est malgré tout demandée en mariage par Henri d’Aulnay-Pradelle :  » Avant-guerre, elle les avait démasqués de loin, les petits ambitieux qui la trouvaient banale vue de face, mais très jolie vue de dot. » (p.161)

En lisant ce roman j’ai vraiment eu l’impression d’être immergée dans une autre époque et me suis souvent dit que je ne pouvais pas comprendre les personnages, ne vivant pas dans cet immédiat après-guerre. L’énormité de leurs escroqueries et leurs personnalités très marquées m’ont fait tourner les pages du roman avec avidité mais l’histoire créée par Pierre Lemaitre fait aussi réfléchir à ce qu’à pu être ce conflit et aux conséquences qu’il a pu avoir sur le pays.

Je commence mon année 2016 par un véritable coup de coeur !

coeur copie

Publicités

6 réflexions sur “Au revoir là-haut – Pierre Lemaitre

    • Oui, c’est un chef-d’oeuvre ! Il a mérité son prix Goncourt. Cette idée d’escroquerie est brillante et tout à fait plausible et le livre se lit très bien…

    • C’est vrai que c’est un signe ! Je pense que je m’en souviendrai longtemps moi aussi car ce roman m’a offert davantage que de simples bons moments de lecture. Il m’a touchée et c’est fondamental quand on lit. Je pense qu’un non-lecteur ne pourrait pas comprendre que des livres changent notre vie alors que toutes les émotions par lesquelles ils nous font passer nous construisent progressivement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s