Americanah – Chimamanda Ngozi Adichie

americanah
©Gallimard, 2015

« Americanah ». C’est le mot utilisé par les amies de notre protagoniste pour la désigner, elle, cette femme africaine ayant émigré aux Etats-Unis et s’étant américanisée.

Ce mot unique pour titre d’un roman n’aurait sans doute pas attiré mon attention si je n’avais vu l’auteure, Chimamanda Ngozi Adichie, sur le plateau de La Grande Librairie.

J’ai été agréablement surprise par ce roman.

Ifemelu est une jeune femme au caractère fort. Elle est directe, assume ses opinions et s’exprime sans détour. Elle vit à Lagos, au Nigéria, où elle est étudiante et vit une belle histoire d’amour avec Obinze, un jeune homme fasciné par l’Amérique. Ifemelu a l’opportunité de partir étudier à Philadelphie où Obinze doit plus tard la rejoindre. La vie va bousculer les plans des deux amoureux et Ifemelu se retrouve aux Etats-Unis presque seule, hormis sa Tante Uju qui a déjà émigré. Elle doit se reconstruire une vie dans un pays inconnu et dont la découverte est d’autant plus violente qu’elle s’accompagne pour la jeune femme d’une prise de conscience de sa couleur de peau.

Ifemelu passera 15 ans aux Etats-Unis. Quinze années marquées par son appartenance à la communauté des Noirs non-américains. La « race » sera pour elle un leitmotiv, jusqu’à en devenir son gagne-pain.

J’ai trouvé que l’auteure faisait vraiment évoluer son personnage tout au long du roman. J’ai eu l’impression d’accompagner Ifemelu tout au long de son évolution. Je me suis demandé dans quelle mesure elle représente son auteure. Cette question banale se pose beaucoup en littérature mais particulièrement dans le cas d' »Americanah ».

Il ne s’agit pas d’un roman à suspens. Finalement, les événements relatés sont assez classiques mais le personnage d’Ifemelu est tellement bien construit que l’on a envie de le suivre, de savoir ce qu’il va devenir.

Même si je n’ignorais pas la réalité du racisme aux Etats-Unis j’ai eu le sentiment d’en apprendre un peu plus à travers des situations concrètes qui relèvent certainement d’une réalité vécue par l’auteure ou son entourage.

Publicités

11 réflexions sur “Americanah – Chimamanda Ngozi Adichie

  1. Le racisme aux Etats Unis est en effet un sujet assez présent dans la littérature. Tous ceux que j’ai lu nous beaucoup plu. Americanah semble également être un roman dont on se souvient.

    • Je crois effectivement que je me souviendrai de ce roman car le personnage souffre de la discrimination alors qu’elle est très forte de caractère. Ici, ce n’est pas un être fragile qui est victime du racisme mais bel et bien une personne qui n’avait pas l’habitude de s’effacer.

  2. J’ai lu ce roman il y a quelques mois et je l’ai beaucoup aimé. Je trouve que c’est une vision très dynamique, originale et intelligente de la vie des afro-américains en Amérique. Ifemelu est une personnage vraiment attachant

    • Je trouve effectivement que la vision de l’auteure est intelligente comme tu le dis car elle ne tombe pas dans la victimisation ni le pathos. Et c’est vrai qu’en voyant la fin du roman approcher j’ai ressenti qu’il allait falloir que je laisse Ifemelu.

  3. Il est dans ma PAL et j’ai hâte de pouvoir me faire mon avis dessus car il a l’air de marquer comme bouquin ! Le thème m’intéresse beaucoup en plus : c’est toujours intéressant d’en apprendre plus sur une société et ses travers.

  4. Ping : Palmarès 2015 |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s