Terre de rêves – Jirô Taniguchi

taniguchi
©Casterman, 2005

J’ai déjà évoqué sur ce blog mon admiration pour l’oeuvre de Taniguchi, et bien je vais être obligée de me répéter…

« Terre de rêves » regroupe quatre histoires au préalables parues séparément. Les trois premiers récits sont consacrés à un couple qui n’a probablement pas réussi à avoir d’enfant, même si la pudeur voulue par l’auteur empêche de le dire clairement. Cet homme et cette femme possèdent un chien auquel ils donnent énormément d’amour. Malheureusement il est vieux et ils vont devoir l’accompagner dans ses derniers moments. Un peu plus d’un an après la mort de leur compagnon ils vont se laisser convaincre d’adopter un chat… Dans le troisième récit, une de leur nièce s’invite chez eux à l’improviste. L’arrivée de cette enfant dans leur vie va leur apporter un nouveau souffle et offrir à la petite une bouffée d’oxygène bien nécessaire. Ils vont passer plusieurs jours ensemble et s’enrichir mutuellement. Cette histoire m’a particulièrement émue car ce couple qui n’a pas eu d’enfant a enfin la possibilité de transmettre quelque chose à la petite nièce.

La dernière histoire met en scène un homme qui tente de nouveau l’ascension de l’Annapurna quelques années après y avoir perdu un compagnon de cordée.

Résumées rapidement ces histoires peuvent sembler tristes et pesantes. Tristes, elles le sont. Pesantes, je n’ai pas trouvé. La justesse de ton de Taniguchi, l’amour et le respect qu’il semble avoir lui-même pour ses personnages sont tout simplement touchants. Dans une postface à l’ouvrage l’auteur explique s’être inspiré de sa propre histoire pour les deux premiers récits. C’est peut-être ce qui explique la profonde humanité et sensibilité qui s’en dégage.

Certes, « Terre de rêves » n’invite pas à l’aventure mais beaucoup plus à l’introspection. C’est pourquoi il faut selon moi être dans une certaine disposition d’esprit pour l’apprécier. Cependant, si vous êtes en quête d’émotions et de beauté je vous invite à découvrir ces histoires.

Publicités

11 réflexions sur “Terre de rêves – Jirô Taniguchi

  1. C’est justement ça que j’admire le plus chez Taniguchi, c’est sa capacité à créer des récits qui nous font réfléchir sur notre propre vie. Et même malgré la mélancolie qui peut dégager de ses récits il y a une telle humanité, une sorte d’atmosphère calme : j’affectionne vraiment cet aspect avec lui ^^ Je n’ai toujours pas lu cet ouvrage de lui, il faudrait que je rectifie ça dans un avenir proche =)

    • Tu le dis très bien, il se dégage toujours une forme de sérénité, malgré le tragique de certaines situations. Taniguchi sait vraiment sublimer les aléas de la vie quotidienne…

    • Est-ce que tu te souviens de ce que tu avais trouvé étrange ? Ça peut aussi parfois être un peu dérangeant car Taniguchi nous tend souvent un miroir, ses personnages sont tellement humains que l’on peut facilement se retrouver un peu en eux.

  2. Coucou grigrigredin. Comme toi je suis une grande fan de Jirô Taniguchi que j’ai découvert grâce à ma passion pour l’alpinisme avec le sommet des dieux. Je trouve ses mangas très poétique. Comme toi j’ai beaucoup aimé celui-ci.
    Mon préféré pour l’instant est « Un ciel radieux ».

    • C’est vrai que c’est une histoire très émouvante. Je crois que mon préféré est « Un zoo en hiver » dans lequel Taniguchi revient sur ses débuts de mangaka.

  3. Ping : Palmarès 2015 |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s