Le jour où on a retrouvé le soldat Botillon – Hervé Giraud

botillon
©Thierry Magnier, 2013

Contrairement aux apparences, ce n’est pas le centenaire du début de la Première Guerre Mondiale qui m’a incitée à lire « Le jour où on a retrouvé le soldat Botillon » d’Hervé Giraud. En fait je ne me souviens même pas de ce qui m’a donné envie d’emprunter ce court roman de 144 pages…

Le soldat Botillon est un jeune homme, Noël Botillon, qui est appelé au front. A l’été 1914, il doit laisser sa fiancée qui ne le sait pas encore mais attend un enfant de lui.

De nos jours, son arrière-petit-fils est contraint comme tous les ans d’aller fêter l’anniversaire de sa grand-mère. Mais cette année, il va découvrir une partie de son histoire familiale.

Toute la narration est basée sur l’alternance entre le récit du soldat et le récit de son arrière-petit-fils. Cette structure est certes un peu classique et presque rigide mais j’ai trouvé qu’elle était adaptée au sujet. Les chapitres consacrés au jeune garçon qui découvre que l’un de ses aïeuls a combattu apportent finalement un peu de légèreté et octroient une sorte de pause au lecteur dans un récit consacré aux épreuves subies par le soldat.

Je ne dirais pas qu’il s’agit là d’un roman exceptionnel, il y en a eu beaucoup d’autres sur ce conflit. Je l’ai malgré tout trouvé intéressant et bien fait pour qui s’intéresse à la période. Il s’agit d’un roman pour ados mais il peut tout à fait être lu par des adultes. Les réactions de l’adolescent et de sa soeur m’ont simplement paru parfois un peu caricaturales, mais j’ai peut-être un peu oublié ce qu’est un ado…

La lecture de ce roman m’a évoqué :

Publicités

4 réflexions sur “Le jour où on a retrouvé le soldat Botillon – Hervé Giraud

    • En fait ce roman n’est pas trop pesant, mais c’est vrai qu’avant de le commencer il faut être disposé à lire un livre qui ne nous fera pas rire ni nous évader.

    • Ah oui ! C’est mieux que le soldat Botillon. Et javais trouvé le film à la hauteur du roman. J’ai tellement aimé « La chambre des officiers » que je n’ai pas encore osé lire d’autres romans de Dugain…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s