American Tabloid- James Ellroy

american tabloid

« American Tabloid » est un roman qui se déroule aux Etats-Unis, de 1958 à 1963. James Ellroy nous immerge donc dans les années Kennedy : les enjeux de l’élection de JFK, la prise de Cuba par Fidel Castro… et il nous embarque au sein de la Mafia, omniprésente. Il nous révèle à quel point ces ennemis politiques sont liés, et met l’accent sur l’intérêt de ne pas taper trop fort sur l’adversaire.

Pour résumer ce roman, je dirai que la couverture de chez Rivages m’a induite en erreur… Je pensais que le personnage central du roman serait JFK. Il fait bien partie des protagonistes, mais le personnage principal est un autre « K. » : Kemper Boyd. C’est un personnage complexe : avocat de formation, il travaille pour le FBI, donc directement sous la houlette de John Edgar Hoover qui est parti en croisade contre les communistes et refuse de reconnaître le danger représenté par la Mafia. Mais comme il n’y a pas de complot sans duplicité, Kemper est chargé par Hoover lui-même d’infiltrer le clan Kennedy en se faisant recruter au sein du Programme Grands Criminels dirigé par Robert Kennedy, le frère de JFK. Ce programme a au contraire pour objectif de lutter contre la Mafia. Kemper a donc double casquette. Jusque là ça va…

Ça commence à se compliquer pour le lecteur quand Kemper Boyd se fait aussi recruter en secret par la CIA pour monter un camp d’entraînement d’exilés cubains dans le but de renverser Fidel Castro… A partir de là il faut être en alerte permanente pour comprendre tout ce qui se trame. Chaque action, chaque parole prononcée demande au lecteur de se mettre dans la tête des personnages et de bien se rappeler qui sait quoi. Car autour de Kemper gravite une multitude d’autres protagonistes : les Kennedy, Hoover, l’agent spécial Ward Littell qui est au début l’ami et l’élève de Kemper et qui au fil du roman sera tantôt son ennemi, tantôt son complice. Il faut ajouter les grands chefs de la Mafia, leurs sous-fifres etc…

Le résumé de l’éditeur sur la quatrième de couverture synthétise bien le roman : « American Tabloid requiert une attention de tous les instants : une simple ligne parcourue d’un oeil distrait, et c’est une conspiration, un retournement de veste ou un cadavre qui risquent d’échapper au lecteur. » Et ça dure comme ça pendant 780 pages…

Heureusement que l’histoire se déroule dans plusieurs lieux, chacun rattaché à un clan précis. Par exemple, vous lisez « Miami », vous savez que Kemper a sa casquette CIA. Vous lisez « Washington », vous savez qu’il est avec les Kennedy. Ça simplifie quand même les choses !

C’est un roman que j’ai un peu de mal à vendre, j’en ai conscience. Je viens de le terminer, j’y ai passé des semaines et j’ai un peu l’impression d’avoir porté ma croix ! Malgré tout, je suis allée au bout car j’ai aimé le lire. J’avais envie de connaître le dénouement et de savoir comment l’auteur allait conclure ce tome 1, par quels procédés.

Je ne crois pas qu’il faille lire ce livre pour en apprendre plus sur l’Amérique des années Kennedy. Pour cela il vaut mieux lire un bon documentaire qui sera sûrement plus simple, d’autant plus que je ne sais pas ce qui relève de la réalité et ce qui relève de l’imagination de l’auteur. Il faut vraiment prendre ce livre comme un bon roman d’espionnage. Avec Ellroy les amateurs de complots sont servis !

L’écriture est très américaine (ce qui n’est pas toujours ma tasse de thé) mais je salue l’imagination de l’auteur et son habileté à dérouler simultanément plusieurs actions et à distiller au compte-goutte les informations dont les personnages et nous-mêmes, lecteurs, avons besoin pour comprendre tout ce qui se passe.

« American Tabloid » est le genre de livre que je prends plaisir à lire, mais que j’aurais surtout aimé avoir écrit. Je suis admirative du talent de James Ellroy !

Maintenant, la suite à la rentrée avec « American death trip » et « Underworld USA »…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s