Des nouvelles du petit Danny…

KING_DOCTEURSLEEP_plat1Dans une note à la fin de « Docteur Sleep », Stephen King explique s’être souvent demandé quel âge aurait maintenant Danny Torrance, le jeune héros de « Shining ». 36 ans plus tard voici une suite au huis-clos qui a tant marqué l’oeuvre du King.

Danny Torrance est maintenant un adulte totalement perdu. Il est alcoolique et ne parvient à se construire une vie nulle part. Il arrive à Frazier, une petite ville du New Hampshire et a une révélation : « c’est là c’est le bon endroit ». Petit à petit, avec l’aide de son collègue Billy Freeman et de son  patron Casey Kingsley, Dan va se sortir de l’alcool en acceptant de rejoindre les Alcooliques Anonymes. Il se trouve par la suite un emploi à l’hospice de la ville, où il est officieusement Docteur Sleep : il aide les mourants dans leurs derniers instants.

Une dizaine d’années s’écoule. Dan semble avoir dompté son « don », il se maintient à la surface malgré ses vieux démons. Mais il n’est pas le seul à avoir le Don…

Abra Stone, une jeune fille de 13 ans au Don encore plus fort que celui de Dan, a besoin de lui pour fuir et éliminer les membres du Noeud Vrai, des créatures anciennement humaines qui vivent presque éternellement grâce à la « vapeur » que leur procure la torture infligée aux enfants détenteurs du Don.

Abra et Dan vont unir leurs forces pour lutter contre le mal…

A la lecture de « Docteur Sleep » on sent que Stephen King a mis beaucoup de lui dans le roman : il a eu le courage de donner une suite à l’un de ses chefs-d’oeuvre; les souffrances causées par l’alcoolisme, que Stephen King a lui aussi connu,  sont très présentes. Son personnage est rongé par la culpabilité et sa découverte brutale du sens des responsabilités.

Outre la souffrance, l’histoire de Dan est aussi très marquée par la solidarité humaine, l’amitié et la confiance en l’autre.

J’ai apprécié de retrouver le talent de S. King, son imagination débordante. Il a toujours ce don de parsemer des détails qui n’en sont bien-sûr pas. On se demande souvent à quel moment il va nous ressortir telle ou telle précision. Il pense à tout ! Et il est souvent difficile de voir où il veut en venir…

Bien que « Docteur Sleep » soit un nouveau bon roman je l’ai trouvé un peu long. Evidemment, Stephen King  a voulu donner une suite à « Shining » et ça ne pouvait pas être sous forme de nouvelle, pas pour un roman aussi culte.

Malgré tout j’ai trouvé que Stephen King aurait pu faire aussi bien mais en plus court. J’ai eu l’impression  qu’il prenait un peu son temps. Bien-sûr il n’aurait pas pu ajouter autant de détails et on aurait peut-être perdu un peu du style de King. Quoique… Il a fait de très bonnes nouvelles (je pense à « Un élève doué » ou « Rita Hayworth et la rédemption de Shawshank »).

Cela n’engage que moi, la lecture est une chose très subjective, mais j’ai parfois eu l’impression de m’ennuyer un peu…

J’ai même trouvé certains passages assez mièvres : « A leur arrivée, [Abra] était assise sur le pare-chocs arrière de la vieille camionnette de Billy. En les voyant, elle bondit sur ses pieds en agitant la main. Au même moment, la couverture nuageuse qui était en train de se désagréger se déchira et un rayon de soleil l’éclaira comme un projecteur. C’était comme si Dieu lui-même lui en tapait cinq ! » (p. 507)

En bref, je suis contente d’avoir lu « Docteur Sleep », mais ça ne restera pas mon roman préféré de Stephen King…

 

Publicités

4 réflexions sur “Des nouvelles du petit Danny…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s