Et dire que c’est comme ça…

Rares sont les films que je chronique mais j’avais envie de rédiger un petit billet sur « Le loup de Wall Street » de Martin Scorsese.

film

Dans ce film de 2h59 (quand même…) Leonardo DiCaprio incarne Jordan Belfort, un jeune homme qui fait fortune comme courtier en vendant à de pauvres gens naïfs des actions qui ne valent rien en Bourse. Au fil des années la fortune de Jordan s’accroît, ainsi que sa cupidité… Il vit entouré de chiffres, d’argent, de drogue et de prostituées. Ça paraît sans limite…

Voilà un film long mais qui m’a bien accrochée. Je n’ai pas vu le temps passer ! Martin Scorsese s’est appuyé sur un casting rondement mené, chaque acteur incarne son rôle à merveille. La réalisation repose sur un rythme effréné, sans temps mort, qui transporte le spectateur dans la vie de fou de Jordan Belfort. Il n’y a qu’un seul passage que j’ai trouvé moins bien réussi (celui du bateau dans la tempête).

En revanche, j’ai été assez dérangée par l’image de la femme véhiculée par ce film. Certes, Jordan Belfort est un homme richissime et très superficiel. On se doute qu’il ne s’entoure pas de grandes intellectuelles, mais la femme est vraiment considérée ici comme un objet sexuel. Je trouve même dégradant pour les comédiennes elles-mêmes d’avoir tourné entièrement nues. Alors, on pourra toujours me rétorquer que ce sont des actrices de c** et qu’il faut bien gagner sa vie… Ouaich… J’ai mon opinion sur le question.

Malgré cela, j’ai vraiment bien aimé ce film qui pour moi est très réussi.

Mad Cat l’a vu avant moi. Vous pouvez retrouver son avis ici.

Publicités

6 réflexions sur “Et dire que c’est comme ça…

  1. Je suis contente de lire ton avis, tu as l’air de l’avoir beaucoup plus aimé que moi 😉 Pour ce qui est des femmes, je me suis fait la même réflexion mais j’ai eu plutôt l’impression que c’était l’expression de la vision du personnage de Jordan.

      • Je comprends parfaitement, ça a été mon cas aussi, ainsi que pour d’autres scènes, comme celle où une secrétaire se faire raser le crâne. Je me dis que c’était peut-être le but ?

        • C’était sans doute le but. Et c’était finalement logique de montrer au spectateur que la vie de Jordan Belfort n’est pas faite uniquement de petites fêtes et abus innocents…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s