Un bon polar…

Dans-la-brume-electrique-avec-les-morts-confederesC’est avant tout le titre de ce roman qui m’a incitée à le lire. Je me suis dit qu’avec un titre pareil, on devait sortir un peu des sentiers battus.

Dave Robicheaux est policier en civil à New Iberia, une petite ville de Louisiane. Il est chargé d’enquêter sur le meurtre d’une jeune fille dont le corps a été retrouvé atrocement mutilé. Comme si ça ne suffisait pas, un acteur nommé Elrod Sykes lui confie avoir trouvé le cadavre d’un homme noir dans le bayou. Personne ne se préoccupe de ce cadavre hormis Dave qui a assisté en 1957 à l’exécution d’un Noir par ses deux geôliers blancs…

Petit à petit, son enquête sur le meurtre de la jeune fille va se complexifier et Dave va progressivement s’éloigner de ses collègues. Il faut dire que, comme beaucoup de héros de polars, il a des méthodes discutables et peine à lutter contre des accès de violence qui ne font pas très pro.

Cette enquête nous plonge dans une ville gangrenée par la violence en compagnie d’un homme hanté par son propre passé mais aussi par la Guerre de Sécession, jusqu’à avoir le sentiment de côtoyer des soldats confédérés pourtant morts…

Tout autant que l’intrigue qui paraît parfois assez insoluble, ce sont les descriptions de la Louisiane qui font la richesse de ce roman. Les paysages sont omniprésents et l’auteur parvient à nous faire ressentir la moiteur ambiante.

Le titre qui peut paraître un peu alambiqué est explicité au milieu du livre. Ce n’est pas un titre choisi uniquement pour appâter le lecteur. Il résume un moment clé du roman. A partir de ce moment, en tant que lecteur, on se demande si le héros n’est pas tombé dans une forme de délire et on s’interroge fortement sur sa santé mentale…

Voilà un roman policier complexe mais que l’on ne veut pas lâcher avant d’avoir compris tout ce qui se trame.

Je n’ai pas vu son adaptation cinématographique par Tavernier, mais j’essaierai de la regarder car c’est vrai que c’est un roman très visuel.

Publicités

5 réflexions sur “Un bon polar…

  1. N’hésite pas à voir le film de Tavernier ; il est magnifique. J’en ai un souvenir complètement hypnotique. Du coup, j’ai envie de lire le roman !

  2. J’avais vu le film de Tavernier sans avoir lu le roman ni aucun de James Lee Burke et je n’avais absolument rien compris. Depuis j’ai lu le 1er des Robicheaux (La pluie de néon). J’avais aimé le personnage, la Louisiane, le style (beaucoup), mais de l’intrigue il ne me reste rien. Je suis un peu déçue de déduire de ton billet qu’il ne s’est pas amélioré de ce côté là.

    • A-t-il besoin de s’améliorer ou est-ce volontaire de sa part ? Toujours est-il que je reste moi aussi davantage marquée par l’ambiance générale du livre que par l’intrigue . Celle-ci est finalement basée sur les éléments les plus banals du polar, mais elle est densifiée et complexifiée par l’intrusion de l’étrange et de l’irréel. Malheureusement, elle perd un peu en clarté…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s