Je ne suis pas rentrée dans le cercle des grands amateurs…

cercle-litteraire-des-am

Voilà un livre plébiscité sur les blogs et par les lecteurs qui fréquentent la médiathèque dans laquelle je travaille. J’ai donc eu envie de le lire….

Dans ce roman épistolaire, l’auteure Juliet Ashton est en manque d’inspiration. Elle vient de connaître un grand succès grâce à ses récits de la vie quotidienne en Angleterre pendant la seconde guerre mondiale, mais comment continuer d’écrire quand on a déjà mis la barre très haut ? Un jour, elle reçoit une lettre d’un fermier vivant sur l’île de Guernesey. Il lui apprend notamment l’existence du « Cercle des amateurs de littérature et de tourte aux épluchures de patates de Guernesey ». Ce courrier va la remettre sur les rails de l’écriture mais aussi lui apporter beaucoup du point de vue humain…

J’ai passé de bons moments avec ce roman qui est empli d’une certaine douceur, malgré le contexte de l’immédiat après-guerre. J’ai notamment apprécié les nombreuses références littéraires qui sont toujours amenées à propos et révèlent l’amour de Mary Ann Shaffer pour la littérature. J’ai pris plaisir à lire les lettres échangées par les différents personnages, et j’ai parfois eu l’impression de voyager à Guernesey.

Malgré tout, ce n’est pas un coup de coeur pour moi. J’ai trouvé que les personnages manquaient un peu de relief et de complexité humaine. Le dénouement m’a aussi paru un peu prévisible et rapide.

Je pense que je garderai assez peu de souvenirs de ce livre…

 

Publicités

8 réflexions sur “Je ne suis pas rentrée dans le cercle des grands amateurs…

  1. Ca arrive, perso, je fait partie des gens qui ont beaucoup aimé : j’ai bien apprécié le contexte, les personnages mais aussi la forme épistolaire qui est vraiment sympa à lire ^^

    • Et oui, ça arrive… Comme je le dis toujours, la lecture est un acte très personnel et subjectif. Un même livre peut susciter des réactions assez différentes chez ses divers lecteurs.

  2. Pas un coup de coeur mais tu as apprécié ! Quant à moi, j’ai beaucoup aimé. Peut-être parce que je n’en avais jamais entendu parler, il venait de sortir, ce fut une belle rencontre.

    • Pour moi, ce fut le contraire. J’en avais beaucoup entendu parler, j’en attendais peut-être trop… Mais comme tu le dis, j’ai apprécié, à aucun moment je n’ai eu envie de l’arrêter…

  3. Je partage ton avis, j’ai moyennement apprécié ce roman. Pourtant, j’aime bien le genre épistolaire d’habitude, et le côté « romantique » des îles anglo-normandes m’attirait… Il faut croire que ça ne suffit pas..!

    • Peut-être que nous en attendions trop… Chaque lecture est subjective et très certainement influencée par celles qui l’ont précédée. Je venais de finir Eugenides quand j’ai lu « Le cercle… ». Si j’avais inversé l’ordre de mes lectures, mon jugement aurait peut-être autre ?

  4. Désolé que votre critique se termine par le constat que vous ne garderez que peu de souvenirs de ce livre. J’ai apprécié la forme du roman épistolaire qui lui donne une légèreté de feuilleton dont on choisit le rythme de lecture. Ce rythme, on peut même le ritualiser si on est un lecteur un peu lent, comme moi, autour d’une tasse de thé par exemple. J’ai trouvé le cadre et les personnages originaux, et l’époque où se déroule l’intrigue intéressante. Un bon bouquin, pas un chef d’oeuvre certes, mais d’une bonne tenue littéraire.

    • Je n’ai pas détesté ce livre, mais ça n’a pas non plus été un coup de coeur. En revanche, je comprend les lecteurs qui l’ont beaucoup apprécié. Les livres parlent à certains, moins à d’autres…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s