L’amour fait le bonheur ?

belle-du-seigneurDeux raisons m’ont poussée à entrer dans la lecture du pavé qu’est « Belle du Seigneur » d’Albert Cohen : j’avais depuis longtemps envie de le lire, et il figure dans la liste des « 100 livres à avoir lu », le challenge proposé par Bianca.

« Belle du Seigneur » est un roman long, extrêmement bien écrit. Je vais essayer de vous donner mon avis sans trop en dévoiler le contenu…

Au début du roman, l’auteur prend le temps de décrire précisément ses personnages et nous livre ainsi un regard acéré sur la société, l’Homme.

Adrien Deume est marié à la belle Ariane et travaille comme fonctionnaire à la « Société des Nations ». Il ne rêve que d’une chose : être promu et entrer dans le cercle restreint des « proches » de son supérieur hiérarchique, le sous-secrétaire général Solal. Hors, il ignore que ce même Solal aimerait lui aussi parvenir à un rapprochement, non pas avec Deume, ce petit fonctionnaire, mais avec sa femme Ariane…

La famille Deume est longuement décrite : qu’il s’agisse d’Adrien ou bien de sa tante et son oncle qui l’ont recueilli, chaque personnage est dépeint tantôt comme laid, ridicule, tantôt comme superficiel, niais…

Ariane apparaît dès le premier chapitre à travers un long monologue, reflet de ses pensées et sentiments. Elle pourrait presque passer pour folle, mais c’est en fait surtout une femme qui étouffe dans la famille de son mari.

Quant à Solal, on entend beaucoup parler de lui au cours des 370 premières pages, à travers le regard admiratif d’Adrien Deume. On le découvre véritablement à partir du 34ème chapitre. C’est un séducteur et manipulateur sûr de lui. Il se livre à une analyse du personnage de Dom Juan devant un Adrien Deume abruti, incapable de toute analyse. Seul ce niais ne comprend pas que Dom Juan est le reflet de Solal… qui parviendra à charmer Ariane en quelques heures.

A partir de là, Albert Cohen nous fait vivre la passion d’Ariane et Solal. Je n’ai pas ressenti d’admiration pour cette passion, mais plutôt de la pitié pour Ariane, à la fois parce qu’elle est tombée amoureuse de cet homme et à la fois parce que sa passion va l’aliéner et va mener les deux amants vers la folie.

Voilà un roman très bien écrit, mais je me serai davantage délectée cette écriture si certains passages avaient été plus courts.

C’est un grand roman d’amour mais qui n’est pas parvenu à m’émouvoir autant que l’a fait la plus belle histoire d’amour de la littérature (selon moi et en toute subjectivité) :  celle de Tristan et Iseult.

« Belle du Seigneur ». Albert Cohen. Gallimard, 1968. 1109 pages.

J’ai lu ce roman dans le cadre du challenge de Bianca :

challenge 1

Publicités

14 réflexions sur “L’amour fait le bonheur ?

    • Oui il y a des longueurs… Ces passages ont dû représenter pour l’auteur un bel espace d’expression, il y déploie tout son talent d’écrivain, mais en tant que lecteur il faut les avaler…

  1. Bravo ! Parce que c’est un bon pavé et comme tous pavés qui se respectent j’aimerais beaucoup le lire ! On m’a parlé aussi des longueurs et surtout de ces fameux monologues ^^ Mais ton avis me donne encore plus envie =)

  2. Je participe aussi à ce challenge et je n’ai pas encore lu ce roman, qui traîne chez moi depuis un bon moment. Faut que j’arrive à me décider à le lire^^

    • Il est un peu long, mais comme je l’ai mis dans mon billet très bien écrit. Je ne regrette pas ma lecture ! J’ai vu que tu en as déjà lu plus d’une trentaine…

  3. Ping : Challenge Les 100 livres à lire au moins une fois : 1er bilan | des livres, des livres !

  4. Ping : Challenge Les 100 livres à lire au moins une fois : 2e bilan | des livres, des livres !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s