Je ne regrette qu’une chose : l’avoir lu !

angot

Je n’avais jamais lu de roman de Christine Angot. Peut-être aurais-je dû en choisir un autre ?

Un homme et une jeune fille passent une semaine ensemble, dans un lieu indéterminé. Ce n’est pas grave car ce n’est pas à une ballade champêtre que nous invite l’auteur. Ici pas de description de paysages, mais un récit cru de la vie sexuelle des deux protagonistes. J’irai même jusqu’à dire qu’il s’agit surtout de la vie sexuelle de cet homme qui, sous couvert d’initier une jeune fille à la sexualité, la soumet à ses désirs.

Ce roman met mal à l’aise. Tout au long de ma lecture, j’ai eu le sentiment de regarder un couple par le trou de la serrure.

Voilà une semaine de vacances que l’on a hâte de voir se terminer…

Une semaine de vacances. Christine Angot. Flammarion, 2012. 136 p.

Ce roman m’a rappelé :

particules-elementaires-10
Les particules élémentaires de Michel Houellebecq
se perdre
Se perdre, d’Annie Ernaux
Publicités

2 réflexions sur “Je ne regrette qu’une chose : l’avoir lu !

  1. Je lui ai lu le marché des amants. Elle raconte sa vie intime, amoureuse avec son compagnon. Une fois terminé, on se demande : Et après ? C’est quoi la moralité de l’histoire ? Et bein rien C’est une perte de temps Pas plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s